( 2019 ) Nigeria’s population now over 200 millions despite the drop in the fertility rate among Nigerian women – UN : ( KOSERENAIJA ) (2019) La population nigériane dépasse maintenant 200 millions malgré la baisse du taux de fécondité chez les femmes nigérianes – ONU

0 Comments

According UNUNFPA ” In its 2019 state of the world population report, UNFPA said Nigeria’s growth rate has been at an average of 2.6 percent from 2010 to 2019 despite the drop in the fertility rate among Nigerian women from 6.4 in 1969 to 5.3 in 2019; meaning that an average Nigerian woman gives birth to at least five children.

World fertility rate, or the average number of births per woman was still at 4.8 in 1969; 2.9 in 1994; and 2.5 in 2019.

Now according to report, contraceptive prevalence rate among Nigerian women aged 15-49 is only 19 percent, adding that decision making on sexual and reproductive health and reproductive rights among these women has averaged at 51 percent between 2007 to 2018.

Meaning that 49 percent of Nigerian women still do not have the power to decide on their sexual and reproductive health and reproductive rights.

UN agency estimated that Nigeria’s population has grown from 54.7 million in 1969 to 105.4 million in 1994 and 201.0 million in 2019.

Of this 201 million, 44 percent or 88.44 million are between the ages of 0 and 14, while 32 percent, 64.32 are within the ages of 10 and 24. Revealing that “reproductive rights are still out of reach for too many women, including the more than 200 million women who want to prevent a pregnancy but cannot access modern contraceptive information and services”. 

Adding that almost all of the 4.3 billion people of reproductive age around the world today will have had inadequate access to sexual and reproductive health services at some point

In 1969 world population reached 3.6 billion, up about 1 billion from only 17 years earlier, leading to the establishment of UNFPA.

The UN agency has succeeded in reducing fertility rates worldwide by about 50 percent.

In the least developed countries, fertility was about six births per woman in 1969.

 

Kindly check out our French translations below 

 

 

 

KOSERENAIJA FRANCAISE 

 

 

Selon l’ONU, FNUAP “Dans son rapport sur l’état de la population mondiale 2019, le FNUAP a déclaré que le taux de croissance du Nigéria avait été en moyenne de 2,6% de 2010 à 2019, en dépit de la baisse du taux de fécondité chez les femmes nigérianes de 6,4 en 1969 à 5,3 en 2019; une femme nigérienne moyenne donne naissance à au moins cinq enfants.

Le taux de fécondité mondial, ou le nombre moyen de naissances par femme, était encore de 4,8 en 1969; 2,9 en 1994; et 2,5 en 2019.

À présent, selon le rapport, le taux de prévalence de la contraception chez les femmes nigériennes âgées de 15 à 49 ans n’est que de 19%, ajoutant que la prise de décision en matière de santé sexuelle et reproductive et de leurs droits en matière de procréation était en moyenne de 51% entre 2007 et 2018.

Cela signifie que 49% des femmes nigérianes n’ont toujours pas le pouvoir de décider de leur santé sexuelle et reproductive et de leurs droits en matière de procréation.

Selon une agence des Nations Unies, la population du Nigéria est passée de 54,7 millions d’habitants en 1969 à 105,4 millions d’habitants en 1994 et à 201,0 millions d’habitants en 2019.

Sur ces 201 millions, 44% ou 88,44 millions ont entre 0 et 14 ans, contre 32%, 64,32 entre 10 et 24 ans. Révélant que «les droits en matière de procréation sont encore hors de portée pour trop de femmes, y compris plus de 200 millions de femmes qui souhaitent éviter une grossesse mais ne peuvent pas accéder aux informations et aux services de contraception modernes ».

En ajoutant que presque 4,3 milliards de personnes en âge de procréer dans le monde auront actuellement un accès insuffisant aux services de santé sexuelle et reproductive

En 1969, la population mondiale atteignait 3,6 milliards, soit environ 1 milliard de plus que 17 ans auparavant, ce qui a conduit à la création du FNUAP.

L’agence des Nations Unies a réussi à réduire d’environ 50% les taux de fécondité dans le monde.

Dans les pays les moins avancés, la fécondité était d’environ six naissances par femme en 1969. 

 

ADVERTS (PUBLICITÉ)

–––––––––––––––––––-––––— Call / Whattsapp +2348165786785 /

+22547759672 for your best music promotions and business adverts on koserenaija.com @koserenaija. You can also scroll down the bottom to follow us on social medi

 

>>Appelez / Whattsapp +2348165786785 / +22547759672 pour vos meilleures promotions musicales et annonces commerciales sur koserenaija.com @koserenaija. Vous pouvez également faire défiler vers le bas pour nous suivre sur les médias sociaux

 

 

Posted By :Onyekwelu Charles

Publié par :Onyekwelu Charles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *